C H I R O U B L E S
Séverine et Hubert DESMURES 69115 CHIROUBLES
VENDANGES 2016

-PAGE 2-

Vendredi 24 Juin : Quatre semaines moins une heure plus tard, un orage identique est arrivé mais, cette fois, avec beaucoup, beaucoup d'eau en plus de la grêle. Et cinq heures après une véritable trombe d'eau qui a occasionné des dégâts importants.
Alors que la vigne commençait à repousser, nous donnant quelques espoirs pour l'année prochaine, la grêle a frappé à nouveau et l'a ramenée au même stade.
Les ceps qui avaient été les moins touchés le mois passé avaient développé une belle végétation. Et voilà qu'aujourd'hui, à leurs pieds on ne trouve que des feuilles hâchées.
Les "trainées" dans les vignes
Des dégâts plus importants
Les tas de terre sur les routes
Ici, le bord de la route s'est affaissé
Huit heures après, la rivière a toujours une couleur de boue.
Le débit d'eau dans la rivière était tellement important que les arbres ont été déracinés et ont versés sur la route
Et ici, le "glacier" construit pour l'écoulement de l'eau n'a pas suffit. Les dégâts de chaque côté le prouvent.
Ces orages successifs auront certainement un impact sérieux sur notre village. Pour "réparer" les dégâts causés par l'eau dans les vignes, dans les chemins qui les desservent cela prendra plusieurs semaines. Quant à ceux résultant de la grêle nous ne pouvons rien faire. Non seulement, plusieurs exploitations vont se retrouver en graves difficultés financières (imaginer devoir travailler un an sans recevoir de salaire... et sans espérer beaucoup d'aide de l'état étant donné que nous n'avons rien détruit, rien cassé et empêché personne de travailler...et bien sûr pas le droit au chomage......)

Mais le budget des communes va devoir aussi supporter des charges importantes. Tous ces tas de terre à enlever, tous les fossés qui sont pleins à faire curer, les routes endommagées à réparer, quand ce ne sont pas des murs de soutennement à faire construire, etc...........